Peintures d’eaux vives pyrénéennes

En pleine eau, les truites disposent de trois moyens de défense adaptés : la fuite, le mimétisme de couleur et ce que j’appelais le contact.

Il y a 12 ans, je filmais une truite sous l’eau, plein cadre, immobile, posée sur un lit de feuilles dont elle reproduisait les couleurs. je la voyais distinctement.

Quand j’ai visionné la bande sur l’écran TV, je ne la voyais plus.

En détaillant la séquence , j’ai compris que le contact la rendait en fait indifférenciée, la faisait « partie » intégrée de son environnement, qu’elle utilisait chaque mouvement de l’eau et chaque incidence de la lumière pour se fondre dans le décor en un spectaculaire mimétisme de forme.

Mon regard par trop subjectif n’avait pas vu le stratagème, seul l’objectif l’avait enregistré.

Pour voir comme elle voyait, il fallait donc que je change de regard.

Ces photos sans truquage témoignent de cette recherche. Au stade où j’en suis, elles ne garantissent en rien que les truites voient ainsi. Elles prouvent, s’il le fallait, que le but que l’on atteint n’est pas toujours celui que l’on se fixe.

Elles montrent surtout, pour la première fois, que depuis qu’elle existe, l’eau vive déroule des peintures.

Philippe Darrigan
Je pratique les gaves depuis 18 ans. Notre époque privilégie l'activité pour nous mettre en contact avec la Nature. D'autres passerelles existent. Celle que je vous propose est votre imaginaire.

Présentation des œuvres sur :

Contact

Téléphone : +33 (0)6 67 17 64 82

Adresse électronique : contact @ peinturesdeauxvives.fr

© Philippe Darrigan - Tous Droits Réservés